More details

Philanthropie à considérer par les entreprises et leurs employés

C’est lors du 2e RDV du bénévolat de compétences, que Bénévoles d’Expertise (BE) a démontré aux entreprises et aux professionnels que le bénévolat de compétences doit être dorénavant considéré pour faire une différence autrement dans la communauté.

En effet, les résultats d’un sondage réalisé en collaboration avec la firme Léger démontrent que 74 % des professionnels voient en cette philanthropie une façon pour les entreprises d’impliquer leurs employés dans la communauté. « Nous constatons que le bénévolat de compétences répond à leur besoin d’engagement et que le potentiel d’implication est là et bien réel. Les entreprises peuvent le favoriser en l’incluant dans leur politique de responsabilité sociale », a affirmé Mme Christine Hébert, présidente du conseil d’administration de BE.

Mme Marie-Josée Guérette, vice-présidente exécutive aux affaires publiques et au rayonnement d’entreprise à La Capitale Assurance et services financiers était l’une des conférencières de l’événement. Elle a exprimé son enthousiasme pour cette nouvelle façon de s’engager qui s’offre aux employés de son organisation. « Il s’agit d’une philanthropie différente qui amène les employés à ouvrir leurs horizons en découvrant un nouveau milieu, tout en partageant leur expertise professionnelle. Je suis convaincue que les membres de notre personnel reviendront au boulot dynamisés, grandis et remplis d’idées », a-t-elle déclarée. La Capitale a récemment inscrit le bénévolat de compétences dans les activités d’implication sociale reconnues pour son personnel.

Pour les OBNL, les bénéficiaires de cet accompagnement professionnel, 80 % affirment que le bénévolat de compétences permet d’assurer la pérennité de leurs services, 92 % qu’il accroît leur potentiel et qu’il a un impact direct sur l’autonomie de gestion.

Directrice générale du centre communautaire Le Pivot depuis plus de 35 ans, Mme Ginette Faucher était également conférencière de l’événement. Elle a observé que la philanthropie a changé au fil du temps et que le bénévolat de compétences est nécessaire et essentiel considérant les multiples tâches de gestion demandées aux directions, les redditions de comptes des bailleurs de fonds, la précarité financière qu’ils vivent et les besoins grandissants des gens. « Lorsque nous travaillons avec un bénévole expert, on est soutenu, on n’est plus seul et surtout, on développe de nouveaux outils, de nouvelles façons de faire et on augmente notre confiance en soi », a déclaré Mme Faucher qui a bénéficié des services de BE à 4 reprises.

Partenaires des RDV
Lemieux Nolet, Groupe perspective ainsi que M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale ont soutenu financièrement cet événement.

Sur la photo : Mmes Marie Josée Guérette, vice-présidente exécutive aux affaires publiques et au rayonnement d’entreprise à La Capitale Assurance et services financiers, Christine Hébert, présidente du conseil d’administration de Bénévoles d’Expertise et Ginette Faucher, directrice générale du centre communautaire Le Pivot.

1800 1200 Bénévoles expertise
Devenir
bénévole expert
Demander
un accompagnement
Contacter
Bénévoles d’Expertise